Autre Sports

Rivers, retour aux larmes…

Rivers, retour aux larmes…
k-foot

Rivers au bord des larmes… 

Pour son premier retour à Boston depuis son départ l’été dernier, Doc Rivers, à la tête des Clippers, s’est imposé 96-88, grâce notamment au trio Crawford-Paul-Griffin. Une victoire accueillie avec beaucoup d’émotion…

Il y avait de l’émotion dans l’air mercredi soir au TD Garden pour le retour dans le Massachusetts de l’homme qui mena Boston à son dernier titre de champion NBA (2008), Doc Rivers. Après dix ans de fidélité aux Celtics, ce dernier a décidé l’été dernier de faire le grand saut et de traverser les «States» d’est en ouest pour tenter de briller sous le soleil californien à la tête d’une des franchises montantes de la NBA, les Los Angeles Clippers. Mais d’un côté comme de l’autre, on n’a visiblement pas la mémoire courte et c’est une énorme standing-ovation qui a accueilli l’intéressé lorsqu’il a pénétré sur le parquet pour l’échauffement de son équipe, l’émotion et l’intensité des applaudissements montant ensuite de plusieurs crans lorsque son nom fut annoncé par le speaker puis qu’une vidéo fut diffusée, se terminant par un «Merci Doc !»

Autant dire que c’est les larmes aux yeux que le Doc en question a commenté ce retour empreint d’émotion: « J’espérais juste pouvoir coacher ce soir, c’était vraiment une belle journée. C’est tellement un endroit classe ici, ils encouragent leur équipe et adorent leurs joueurs. La meilleure décision que j’ai prise il y a dix ans, c’est quand j’ai décidé de venir ici. » C’était effectivement il y a dix ans, sous sa férule, Boston est monté très haut, avec ce titre 2008 et une récompense personnelle d’entraîneur de l’année 2008 pour l’ancien meneur des Hawks, avant de peu à peu rentrer dans le rang, comme l’atteste son début de saison actuel (10 victoires-14 défaites).

A l’inverse, les Clippers, après avoir longtemps été la risée de la Ligue, ont peu à peu remonté la pente, pour, grâce notamment aux arrivées de Blake Griffin puis deChris Paul, devenir des prétendants de plus en plus sérieux au titre suprême, que Doc Rivers rêve sans doute de leur offrir. Mercredi, son flair a d’ailleurs payé puisque son banc a inscrit 34 points (contre 4 à celui des Celtics !), avec notamment dans le rôle du joueur décisif de la soirée Jamal Crawford, auteur de 21 points dont trois paniers à trois points en fin de rencontre, alors que Boston était revenu à deux longueurs (85-83), qui ont permis aux Clippers de se mettre définitivement à l’abri d’un retour adverse.A l’arrivée, une septième victoire en dix matches pour Los Angeles et encore des émotions à venir dès ce jeudi pour Doc Rivers qui, face aux Brooklyn Nets, va retrouver deux de ses anciens tauliers à Boston, Paul Pierce et Kevin Garnett…

Comments

comments

loading comments...
Autre Sports

Voir d'Autres Sujets : Autre Sports

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot