CAF

Plus de club sénégalais en Coupe d’Afrique des clubs

Plus de club sénégalais en Coupe d’Afrique des clubs
k-foot

Fin de parcours pour les deux représentants sénégalais en Coupes interclubs. L’ASC Diambars a chuté à Ouagadougou sur le terrain de l’ASFA Yennenga en Ligue des champions et le Diaraf de Dakar n’a pas réussi à faire mieux qu’un nul sans but à domicile face aux Ghanéens d’Ebusua Dwarfs, synonyme d’échec.

Les deux équipes ne sont pas passées loin de la qualification, Diambars échouant dans l’épreuve des tirs au but et le Diaraf pour un seul petit but qui n’est pas venu.

A Ouagadougou, en Ligue des champions Orange, l’ASFA a beaucoup subi le jeu d’école des Diambars fait de petites touches de balle, de dribbles et autres gestes techniques qui leur donnait la maîtrise au milieu de terrain. Il s’en fallut d’une belle intervention du gardien international Mohamed Kaboré qu’Ousseynou N’Diaye n’ouvre d’ailleurs le score dès la fin du premier quart d’heure.

Dans les rangs burkinabé on notait un mélange de naïveté et de manque de réalisme qui débouchaient sur des offensives mal orchestrées. A la mi-temps, le tableau d’affichage n’avait pas bougé. La seconde période sera plus animée avec des tentatives de part et d’autre, Emmanuel Gomis pour les Diambars, Ousmane Nana pour l’ASFA. Ill faudra attendre la 75e minute pour voir Daouda Nabi profiter d’une faute de main du gardien Mouhamed Diallo pour remettre les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux matches. Les Burkinabé réussirent un sans-faute aux tirs au but, 4 sur 4, alors que les Sénégalais échouaient par deux fois.

Après le match, les deux entraîneurs n’étaient guère plus joyeux l’un que l’autre. Assimi Zerbo reconnaissait qu’il n’y avait pas grand-chose à retenir de l’ASFA en dehors de la séquence des tirs au but. « Mes joueurs étaient méconnaissables. Je ne sais pas ce qui n’a pas fonctionné ». Pour Pape Gadiaga, ce revers était « une grosse déception2. « Nous avons raté une demi-douzaine d’occasions franches. L’efficacité n’était pas au rendez-vous… »

L’autre engagement sénégalais en Coupe de la Confédération Orange, à Dakar, celui-ci, n’a pas connu une conclusion pus heureuse. A la fin du temps réglementaire, ce sont les joueurs ghanéens qui se sont jetés dans les bras de leur entraîneur se congratulant en savourant leur qualification. Leur stratégie s’était révélée payante, laisser les Sénégalais prendre l’initiative, les contrôler et procéder par quelques contres. L’attaquant Ibou Diop avait pourtant tout tenté en première comme en seconde période sans connaître plus de réussite que ses collègues Pape Youssou Paye et Babacar. Leur entraîneur Abdoulaye Sarr ne pouvait que déplorer le manque de sérénité de ses joueurs qui avaient eu tant d’occasions de faire la différence et de remonter le mince handicap concédé la semaine précédente au Ghana. « A la mi-temps je leur avais pourtant demandé de faire preuve de plus de sérénité devant le but, mais ils ont continué à manquer de clairvoyance ». Son alter ego Kwesi Mintah savourait le travail bien fait. « Notre stratégie était d’attendre le Diaraf et de ne pas nous découvrir inutilement. Ils ont attaqué mais nous avons tenu le choc. C’était l’essentiel ». Sur l’ensemble des deux matches le coach ghanéen estimait avoir mérité la qualification.

Le Sénégal a perdu ses deux équipes. Déjà l’année dernière, le Casa-Sports avait échoué en seizième de finale de la Ligue des champions devant le Stade Malien et la seconde équipe, HLM Dakar avait été sorti dès le tour préliminaire par le club gambien GAMTEL. Les années se suivent et se ressemblent.

Source :cafonline.com

Comments

comments

loading comments...
CAF

Voir d'Autres Sujets : CAF

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot