Ligue 1

LYON ATOMISE LES VERTS

LYON ATOMISE LES VERTS
k-foot

Au terme d’un derby à sens unique, les Lyonnais partent de Geoffroy Guichard avec une victoire sans appel, 5 buts à zéro contre leur grand rival Stéphanois qui n’a pas existé dans la rencontre permettant ainsi au Lyonnais de revenir à 2 petits points de la première place occupée par les Parisiens et Lillois. Les Stéphanois eux descendent progressivement vers la zone rouge, ils sont 16ème.

L’avant match déjà, durant la semaine précédant ce derby, avait une allure de défaite dans les rangs Stéphanois, premièrement parce que dans leur rang, la quasi totalité de l’équipe est touchée par le COVID et donc qu’il y a une forte probabilité que l’équipe aligné soit une équipe inexpérimenté pour la plupart des joueurs et que dans la période actuelle où l’équipe Stéphanoise déjà au complet est en grande difficulté, on ne préférait pas imaginer avec une équipe remanié et face à une équipe redoutable comme Lyon ce que le score pourrait donner. Et ensuite parce que leur adversaire Lyonnais s’étaient fait surprendre la semaine dernière en s’inclinant contre Metz, ils n’avaient donc pas d’autre choix que de vite réagir afin de ne pas perdre le contact avec la tête du championnat.

La compo de l’entraîneur Stéphanois est quasi inédite dû aux blessures et aux cas de Covid, en attaque Hamouma est associé à Abi, Moueffek, Gabard, Gourna-Douath, Sissoko, c’est donc une équipe avec aucun automatisme qui va faire face au dernier demi finaliste de la Ligue des Champions, Garcia de son côté jouera sans Aouar blessé, Paqueta ni Cornet, Caqueret et Guimareas sont titularisés au Milieu, De Sciglio est lui le latéral gauche du soir.

Le match quand à lui aurait pu sourire aux Verts dès le début, car oui ce sont eux qui ont la première action du match à la troisième minute, et quel action, Hamouma va déborder et centrer sur le côté gauche, Denayer va de la tête renvoyé le ballon à l’entrée de la surface, et sans réfléchir Moueffek va voir sa frappe effleurer le poteau droit de Lopes. Derrière, les Lyonnais vont prendre le match à leur compte avec Memphis et Dubois à la baguette. Tout d’abord pour l’ouverture du score, Depay va frapper le corner qui va arriver sur Kadewhere, déjà double buteur à l’aller, il va reprendre le ballon du gauche après un cafouillage pour ouvrir le score à la 16ème minute. Le début du naufrage des Stéphanois, Marcelo va à la 36ème doubler la mise après avoir repris de la tête un coup franc de Dubois. 2-0 sera le score à la mi temps pour les hommes de Rudi Garcia.

La seconde période va commencer comme la première, avec les Verts qui vont se procurer une grosse occasion par l’intermédiaire de Nordin qui verra sa frappe fracasser le poteaux du gardien des Gones. Derrière, même musique, les Lyonnais vont prendre le match à leur guise et inscrire 3 buts, 1 de Marcelo encore après un corner de Dubois, 1 autre de Kadewhere qui y va aussi de son doublé du belle frappe du gauche, et pour finir sur un coup franc de Depay, le pauvre Bouanga malheureux déjà à l’aller après avoir manqué le penalty qui aurait permis à son équipe d’accrocher les lyonnais, va de la tête, trompé son propre gardien et marquer contre son camps. Le score final est sans appel, un 5-0 qui rappelle ce que la bande à Fekir à l’époque avait fait à Geoffroy Guichard avec la célébration célèbre de Fekir brandissant son maillot vers les supporters des Verts.

L’état d’urgence après ce non match est de mise du côté des Verts, Puel venu au club remettre de l’ordre avec comme idée de faire partir les joueurs d’expérience qui pour lui était payé beaucoup trop cher et qui ne représentait pas l’avenir du club pour miser sur des jeunes commence à payer cette politique, le vestiaire d’ailleurs commencerait à le lâcher petit à petit et si prise de conscience il n’y a pas, il se pourrait bien que ce derby soit le dernier qu’on voit en Ligue 1 et que les Verts descendent en Ligue 2.

Du côté des Lyonnais, les hommes de Garcia ont réussi leur pari, repartir avec les 3 points, revenir sur les 2 premiers tout en se détachant des poursuivants, et passer devant les Verts pour la première fois en nombre de victoire (46 victoires pour les Lyonnais contre 45 pour les Verts), une très grande et bonne soirée donc pour Jean Michel Aulas et les supporters.

Comments

comments

loading comments...
Ligue 1

Voir d'Autres Sujets : Ligue 1

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot