Coupe du Monde 2014

Les Pays-Bas crient vengeance

Les Pays-Bas crient vengeance
k-foot

L’Espagne a explosé en vol ! Championne du monde et double championne d’Europe en titre, la Furia Roja a raté son entrée en lice au Mondial 2014 en se faisant atomiser par les Pays-Bas (1-5), leur victime en finale de l’édition 2010 en Afrique du Sud. Après l’ouverture du score sur penalty de Xabi Alonso (27e), une avalanche néerlandaise est tombée sur les Espagnols avec des doublés signés Van Persie (44e, 72e), Robben (53e, 80e) et une réalisation de De Vrij (64e).

« Les Brésiliens apprennent à tomber. »Ce sont les journalistes locaux qui le disent et cela s’est encore vérifié à l’occasion du choc du groupe B entre l’Espagne et les Pays-Bas, disputé vendredi soir à Salvador. Mais contrairement à la veille, lors du succès de la Seleçao contre la Croatie (3-1) facilité par une simulation de Fred, le penalty très litigieux accordé à Diego Costa n’a pas suffi à la Furia Roja, sèchement battue pour son entrée en lice dans cette Coupe du monde 2014 (1-5).

L’attaquant auriverde récemment naturalisé espagnol, qui s’est écroulé sous les yeux M. Rizzoli (27e) suite à une faute peu évidente de Stefan de Vrij, n’a pas permis aux tenants du titre de l’emporter, les Néerlandais ayant réagi juste avant la mi-temps grâce à un splendide but de Robin van Persie (44e). Une tête magnifique, en pleine extension, qui a lobé Iker Casillas et rappelé qu’en ces temps de polémiques et de décisions discutables, le jeu peut aussi prendre le dessus.

Mais ce n’est pas cette égalisation, ni la pluie, qui ont douché les joueurs de Vicente Del Bosque. C’est l’entame des Bataves en deuxième période qui les a sciés, et notamment ce but d’Arjen Robben. A la réception d’une belle ouverture, l’ailier du Bayern a réalisé un contrôle d’équilibriste au milieu de deux défenseurs adverses puis crocheté son vis-à-vis avant de donner l’avantage aux Pays-Bas (53e). Un coup de massue pour les champions du monde, qui ne se relèveront pas.

Van Persie et Robben s’amusent

Quatre ans après la finale du Mondial en Afrique du Sud, les Néerlandais ont pris un malin plaisir à enfoncer leurs ex-bourreaux, Stefan de Vrij creusant l’écart d’une tête au deuxième poteau (64e) et Robin van Persie enfonçant le clou sur une boulette d’Iker Casillas (72e). Un véritable camouflet pour les Ibères, qui ont touché le fond sur un ultime chef-d’œuvre signé Arjen Robben, qui a laissé sur place Sergio Ramos avant d’effacer Iker Casillas comme dans la cour de récréation (80e).

Et le score aurait pu être encore bien plus lourd, vu la multitude d’occasions que se sont procuré les hommes de Louis van Gaal ! Certains se rappelleront sans doute qu’en 2010, la Furia Roja avait perdu son premier match de groupe contre la Suisse, ce qui ne l’avait pas empêché un mois plus tard de soulever le trophée. Mais la claque n’avait pas été aussi violente. S’ils se remettent de cette humiliation et vont encore au bout, les Espagnols seront géants. Pour l’instant, ils en sont loin.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...

Voir d'Autres Sujets : Coupe du Monde 2014

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot