CAF

Le Raja se qualifie sur le fil (2:1)

Le Raja se qualifie sur le fil (2:1)
k-foot

Le Raja de Casablanca ne pouvait rêver meilleure entame pour « sa » Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013. Dans un Stade d’Agadir comble acquis à sa cause, le champion du pays hôte a pris le meilleur sur Auckland City FC dans le match d’ouverture de Maroc 2013.

S’ils ont pu être déstabilisés par leurs récents résultats décevants et leur changement d’entraîneur, les hommes désormais dirigés par Faouzi Benzarti n’ont en tout cas montré aucun signe de fébrilité dès l’entame. Mohsine Moutaouali enflamme le côté droit pour servir d’abord Adil Karrouchy, dont la reprise en déséquilibre n’est pas cadrée (7’), puis Mouhssine Iajour à la limite du hors-jeu, qui son tir croisé dévié par une parade décisive de Tamali Williams (22’). Ça ne passe pas à droite, alors on tente à gauche. Lancé par Kouko Guehi sur l’aile, Karrouchy remise instantanément dans la course de Iajour qui échappe à Ivan Vicelich pour tromper Williams à ras de terre dans le petit filet opposé (39’, 1:0).

La chance contre la persévérance

Les Rajaouis mènent à la pause, et les champions d’Océanie sont heureux que ce ne soit que d’un but. Au retour des vestiaires, pas question de relâcher la pression mais l’intenable Moutaouali ne trouve que le poteau (52’). Les Navy Blues se disent que la chance est peut-être encore avec eux et Christopher Bale essaie de la provoquer d’une volée avec rebond, mais hors cadre (56’). Qu’à cela ne tienne, les Kiwis vont recevoir l’aide involontaire de Karrouchy et Mohamed Oulhadj, qui se gênent plein axe et laissent Roy Krishna filer au but et tromper Khalid Askri (6’, 1:1). Le silence de cathédrale qui suit est brisé par le bruyant « Vamos ! » lâché par l’entraîneur espagnol Ramon Tribulietx sur son banc pour encourager ses protégés à en faire encore plus.

Mais pour une équipe semi-professionnelle, tenir tête à l’un des géants du football africain est déjà un exploit. Les premières crampes bloquent les jambes néo-zélandaises, mais le mental permet de tenir le résultat… jusqu’aux arrêts de jeu. Le moment choisi par Abdelilah Hafidi pour glisser au fond des filets une tête de Oulhadj repoussée par Williams (90’+2, 2:1).

Le Raja gagne son premier match dans l’histoire de l’épreuve et prend rendez-vous avec Monterrey en quart de finale. Quant à Auckland City, son séjour se limite encore à un seul match pour la quatrième fois en cinq participations.

Source : Cafonline.com

Comments

comments

loading comments...
CAF

Voir d'Autres Sujets : CAF

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot