Coupe de la Ligue

Le PSG n’a pas flanché

Le PSG n’a pas flanché
k-foot


Attendu au tournant et désigné favori, le Paris Saint-Germain a répondu présent samedi soir, en finale de la Coupe de la Ligue (2-1). Le club de la capitale a essentiellement fait la différence en première période face à l’Olympique Lyonnais, par l’intermédiaire d’Edinson Cavani notamment, auteur d’un doublé.

Le Paris Saint-Germain a déjà fait mieux cette saison qu’en 2012-2013… Samedi soir, le club de la capitale a remporté la Coupe de la Ligue au détriment de l’Olympique Lyonnais (2-1), préparant ainsi son sacre attendu en Ligue 1 après avoir déjà soulevé le Trophée des champions en juillet dernier. Au regard de l’effectif présenté et de la déception consommée en Ligue des champions face à Chelsea dernièrement, l’effectif francilien était sous pression avant ce rendez-vous dyonisien.

Les leaders du championnat de France étaient dans l’obligation de triompher, et tout débute idéalement pour eux avec une prompte ouverture du score signée Edinson Cavani. L’international uruguayen, encore appelé à faire oublier Zlatan Ibrahimovic, blessé, se charge de répondre aux critiques dont il fut victime ces derniers temps en concluant en renard des surfaces un beau mouvement amorcé par Sherrer Maxwell et relayé par Ezequiel Lavezzi (0-1, 4e).

Paris frappe fort d’entrée, et l’OL est sonné. Le groupe entraîné par Rémi Garde ne semble pas avoir les armes pour répondre et les Rouge et Bleu ne relâchent pas l’étreinte. Défensivement, les Rhodaniens sont en souffrance, essentiellement dans la profondeur. Habitués à développer du jeu court, les joueurs du PSG n’hésitent pas à envoyer de longs ballons vers l’avant afin de mettre en difficulté une charnière composé de Milan Bisevac et Samuel Umtiti.

Le break est fait à la 33e minute de jeu, sur un fait de jeu que Jean-Michel Aulas ne digérera sans doute jamais. Sur un long ballon de Thiago Silva, Lucas Moura touche avec réussite le ballon de la tête, alors qu’Anthony Lopes rate sa sortie. Le dernier rempart lyonnais déséquilibre le Brésilien en dehors de ses 16 mètres, mais Stéphane Lannoy désigne le point de penalty et adresse un carton jaune au coupable. Edinson Cavani transforme et s’offre un doublé presque inespéré avant cette finale (0-2).

Au moment de retrouver les vestiaires, Lyon a le moral dans les chaussettes mais réussira à se remettre à flot durant le second acte. Plus combatifs, surtout mieux inspirés, Bafétimbi Gomis et consorts se réveillent, peut-être un peu vexés par les « olé » ou « mais ils sont où les Lyonnais » entonnés dès la fin de la première période par les fans parisiens. Alexandre Lacazette, lancé depuis la ligne médiane, remonte la moitié de terrain adverse et trompe Nicolas Douchez d’une belle frappe croisée du droit (1-2, 54e). A cet instant, les pensionnaires de Gerland reprennent espoir, mais ils ne parviendront jamais à recoller.

Malgré quelque frayeurs, le PSG tient bon jusqu’au bout et empoche ainsi la quatrième édition de la Coupe de la Ligue de son histoire. La désillusion vécue face aux Blues en C1 a donc été digérée, et le club des Qatariens de QSI repart de l’avant avec une ligne de plus à son palmarès. Désormais, place au titre de champion de France. Et à la prolongation de Laurent Blanc ?

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Coupe de la Ligue

Voir d'Autres Sujets : Coupe de la Ligue

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot