Coupe du Monde 2014

Le Graët aux avant-postes

Le Graët aux avant-postes
k-foot

Encore une fois, Noël Le Graët prend la défense des Bleus en public. 

L’échéance approche à grands pas et tout le pays est mobilisé… Dans l’actualité nationale, l’équipe de France occupe une place de choix avant le barrage retour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, mardi soir face à l’Ukraine. A la veille de cette rencontre décisive, Noël Le Graët est sorti du silence pour livrer ses explications et ses espoirs.

« Ils vont le faire ! Ils vont être présents au Stade de France et ils vont donner un spectacle de haut niveau« . Lundi matin, invité de RMC, Noël Le Graët a souhaité montrer un visage conquérant, faisant ainsi écho au discours quelque peu guerrier prononcé notamment par Olivier Giroud la veille, du côté du CNTFS (Centre technique national Fernand Sastre) de Clairefontaine.

« Si moi je n’y crois pas ? Bien sûr que j’y crois ! Les joueurs ont envie. Je n’ai pas senti un frémissement mais une réelle volonté. Après Kiev, il y avait un abattement général. C’était un peu triste après la rencontre. Dimanche), il y avait une prise de conscience de tous les joueurs« , a confirmé le président de la FFF. Autrement dit, mardi soir, on devrait voir des Bleus sous un nouveau visage. Les supporters peuvent s’attendre à un combat de tous les instants, un engagement total, de l’énergie, de l’envie, … C’est presque un engagement, une promesse envers le public que vient de prononcer l’ancien patron de l’En Avant Guingamp.

Et si ce n’est pas le cas, il faudra rendre des comptes. Mais pas question de se montrer pessimiste pour Noël Le Graët, qui est par ailleurs persuadé que les partenaires d’Eric Abidal vont être soutenus par la communauté tricolore, et ce malgré la mauvaise image renvoyée par ces internationaux depuis plusieurs années. « Tout le monde parle de l’équipe de France. Si c’est pour parler de désamour, ça n’a pas d’intérêt. Knysna a marqué les esprits. Tout le monde a été pénalisé. Il faut sortir de cette affaire. On ne leur pardonne pas grand-chose. On a l’impression qu’il y a une chasse aux joueurs, aux mots, à leur attitude. Ça me paraît extrêmement compliqué même si je ne dis pas qu’ils ont raison sur tout« , tempère-t-il ainsi.

Noël Le Graët se pose donc encore une fois en premier défenseur des Français, après leur avoir malgré tout sonné les cloches en interne la veille dans les Yvelines. « Je les ai réunis pour leur rappeler quelques devoirs. Je leur ai parlé du maillot, d’identité nationale, explique l’intéressé. On dit que les spectateurs vont nous aider. Moi, j’ai dit aux joueurs que c’est à eux de donner du plaisir. Et les gens les aimeront« . Tous les ingrédients pour rendre l’exploit possible semblent donc être réunis, même s’il faudra aussi compter en ce sens sur un adversaire un peu moins efficace défensivement qu’il ne le fut vendredi soir à Kiev.

Après le coup de sifflet final, il sera temps de dresser un premier bilan sur le visage affiché par Patrice Evra et les siens ? Entre l’exploit rêvé, tomber les armes à la main et avec les honneurs, en ayant tout donner, ou se faire sortir sans aucune révolte, la différence reste importante. Et Didier Deschamps sera peut-être le premier concerné par le résultat de mardi soir, lui qui avait initialement été nommé pour emmener l’équipe jusqu’à l’Euro 2016. « Son contrat est automatiquement prolongé de deux ans en cas de qualification. C’est signé. Sinon ? On prendra le temps de la réflexion l’un et l’autre« , répond le président Noël Le Graêt.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Coupe du Monde 2014

Voir d'Autres Sujets : Coupe du Monde 2014

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot