Brésil

Le Brésil punit les coupables

Le Brésil punit les coupables
k-foot

Les violences du 8 décembre avaient fait 4 blessés graves à Joinville.

La justice brésilienne est passée à l’action… Jeudi, 31 personnes ont été arrêtées par les autorités locales en réponse au drame de Joinville, intervenu le 8 décembre dernier en marge de la rencontre ayant opposé l’Atletico Paranaense à Vasco de Gama. Vingt d’entre elles ont ensuite été inculpées.

Le 8 décembre dernier, la planète football toute entière avait été émue par ces images… A l’occasion d’un match de l’élite brésilienne entre l’Atletico Paranaense et Vasco de Gama, des heurts avaient éclaté en cours de partie entre supporters des deux camps. Une partie du public présent dans le stade de Joinville (le match avait été délocalisé en raison de la rivalité viscérale opposant les deux camps) s’était alors livrée à un véritable pugilat dans les travées.

Les forces de police avaient tardé à intervenir, certaines personnes étant véritablement rouées de coups par des dizaines d’autres. Des corps inconscients étaient même frappé sans discontinuer par des bourreaux sans pitié… Plus de dix jours après les faits, une première vague d’arrestations a eu lieu au Brésil, rapporte Globoesporte. En tout, ce sont pas moins de 31 personnes qui ont été placées en garde à vue par la Policia Civil, et 20 d’entre elles ont ensuite été inculpées.

Les accusés rejoignent donc les trois individus interpellés jusque après les faits et qui croupissent encore en prison actuellement. Désormais, les prévenus risquent entre 6 et 20 ans de prison selon les chefs d’inculpation qui seront retenus lors du procès. A quelques mois de la Coupe du monde, le pays semble donc décidé à répondre aux nombreuses interrogations de la communauté internationale au sujet de la sécurité dans le pays l’été prochain.

Souce : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Brésil

Voir d'Autres Sujets : Brésil

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot