CONMEBOL

Le Brésil face aux sélections asiatiques: 2ème partie

Le Brésil face aux sélections asiatiques: 2ème partie
k-foot

La puissance d’Hulk sera utile face à la Corée du Sud – Action Images
Sambafoot fait le bilan des rencontres de la Seleção face aux sélections du vaste continent asiatique avant cette rencontre face à la Corée du Sud.

Succès en Coupe du Monde

Dans son groupe éliminatoire, le Brésil retrouvait pour sa seconde sortie dans sa marche triomphale finale, la Chine en Corée du Sud, et le Brésil n’aura pas eu le besoin de puiser dans ses réserves pour s’imposer face aux Chinois qui se sont inclinés 4 à 0.

Retour en Corée

Pour clore son année 2002, la Seleção retrouvait l’Asie et la Corée du Sud pour y jouer sa dernière rencontre de cette année qui avait vu le Brésil remporter sa cinquième Coupe du Monde. Au cours d’une rencontre disputée, la Seleção finie par l’emporter de justesse 3 à 2, avec un doublé réalisé par Ronaldo.

Retrouvailles chinoises

Pour débuter son année 2003, c’est la Chine qui eut le privilège d’être le premier adversaire des quintuples champions du Monde, et les 40000 spectateurs présents dans les travées du stade Olympique de Guangzhou, sont restés sur leur faim puisqu’à l’issue des 90 minutes le score était resté le même qu’au début de la partie, 0 à 0.

Une première à Hong Kong

Hong Kong rendu à la République Populaire de Chine, a tout de même conservé son équipe nationale de football, équipe qui était toute heureuse de recevoir en ce 9 Février 2005 le Brésil, et pour sa première sortie internationale de l’année les Brésiliens n’ont pas fait de quartier en s’imposant finalement sur le score fleuve de 7 à 1. Lee Sze-ming , gardera un souvenir impérissable dans sa mémoire car c’est lui qui entré en jeu à la mi-temps a inscrit à quatre minutes de la fin l’unique but hongkongais.

Le Brésil accroché

Brésiliens et Japonais se sont retrouvés lors de la Coupe des Confédérations disputée en Allemagne durant l’été 2005 sur la pelouse du Stadium de Cologne, avec un match nul arraché dans les ultimes minutes de la rencontre par le Japon, Robinho et Ronaldinho avaient été les buteurs brésiliens alors que c’est Masashi qui avait donc inscrit le but égalisateur.

La Seleção aux Emirats

Première fois qu’une équipe du Brésil se produit dans les Emirats Arabes Unis en cette année 2005, et large succès face à la formation locale qui s’est inclinée 8 à 0 avec des doublés inscrits par deux anciens pensionnaires du championnat de France, Fred et Juninho Pernambucano deux anciens de l’Olympique Lyonnais.

Second succès en Coupe du Monde

Après avoir triomphé en 2002 de la Chine en phase finale d’un mondial, la Seleção retrouvait sur sa route en ce mondial 2006, une autre formation d’Asie, le Japon, et là encore nouveau succès brésilien mais beaucoup difficile même si le score de 3 à 1 pouvait laisser croire le contraire, Ronaldo ayant réussi un doublé.

Retour dans le Golfe

Nouvelle apparition de la Seleção dans un pays de la Péninsule arabique, et c’est Oman qui a accueilli en ce 17 Novembre 2009 le Brésil, nouveau succès 2 à 0 avec Nilmar ancien lyonnais comme premier buteur brésilien.

Troisième affrontement face à l’Asie en Coupe du Monde

Les Coupes du monde se suivent et une nouvelle fois le Brésil s’est retrouvé à devoir en découdre avec une formation asiatique et cette fois-ci c’est la Corée du Nord qui s’y est collée et aurait très bien pu créer une des grosses sensations de ce mondial, car après sa belle performance en 1962 face à l’Italie victoire 1 à 0, elle faillit rééditer un nouvel exploit puisque le score était nul et vierge à la mi-temps et il fallut attendre les 52’ et 72’ minutes pour voir enfin le Brésil se détacher grâce à Maicon et Elano, mais jusqu’au bout les coréens se seront battus et auront tout de même réduit l’écart en trompant la défense brésilienne à la 89’ minute par Ji devenu en ce jour un véritable héros au pays.

Retour aux Emirats

Pour la seconde fois en moins de cinq ans, le Brésil retrouve les pelouses émiraties et plus précisément celle du stade Zayed Sport d’Abu Dhabi pour y rencontrer  pour la première fois l’Iran. Rencontre remportée facilement sur le score de 3 à 0, Daniel Alves, Pato et Nilmar furent les buteurs de ce premier historique.

La Chine suffoque à Recife

Encore une rencontre organisée pour remettre en selle et en confiance une Seleção quelque peu en perdition sur tous les plans et quoi de mieux que d’affronter une équipe qui se présente au moment du coup d’envoi en victime expiatoire, ce fût le cas de la Chine qui en ce 11 Septembre 2012, a été largement battue sans avoir opposée une résistance de tous les diables, balayée par une Seleção sûre de sa victoire acquise sur le score de 8 à 0 !!!!

L’Irak de Zico

Rencontre particulière et sans enjeu ni surprise quant au résultat final lors de la rencontre du  11 Octobre 2012 à Malmö en Suède, le Brésil de Menezes avait affrontait l’Irak de Zico, une formation irakienne balayée sans coup férir 6 à 0 avec notamment un doublé inscrit par Oscar le joueur de Chelsea.

De nouveau le Japon

Pour sa seconde sortie en cette fin d’année 2012, c’est Wroclaw en Pologne qui fût le théâtre de la rencontre entre la Seleção et le Japon d’Alberto Zaccheroni. Une formation japonaise battue sèchement 4 à 0, Neymar en avait profité pour inscrire un doublé.

Ouverture d’une victoire en apothéose

Le Brésil qui prépare son mondial disputé sur ses terres, recevait le gratin du football mondial à l’occasion de la Coupe des Confédérations qui sert de mise en bouche au mondial, pour sa première sortie que tout un peuple attendait pours savoir où en était sa Seleção avec Scolari revenu aux affaires, eh bien tout le Brésil fût plus que rassuré à l’issue de sa première sortie face au Japon, lequel a plié à trois reprises et ne pouvant répondre à la Seleção qui aura maitrisé de bout en bout cette rencontre avec un Neymar en tête de liste auteur d’un but extraordinaire, histoire de bien mettre sur rails la formation Auriverde qui au soir de la compétition allait soulever non seulement beaucoup de doutes mais également le trophée pour la quatrième fois.

Un bilan général favorable

Au bilan comptable, la balance penche très nettement en faveur du Brésil, qui après 29 rencontres compte 25 succès pour 3 nuls et 1 défaite, les buteurs quant à eux se sont bien régalés en ayant inscrit au cours de ces rencontres la bagatelle de 100 buts dans le même temps les défenses se sont montrés beaucoup plus hermétiques en ne concédant que 13 buts.

Le premier buteur brésilien est Geovani alors joueur du Vasco de Gama, de son côté l’Asie  s’en est remis au saoudien Abdullah Majed pour venir battre Zé Carlos gardien de Flamengo-RJ qui avait remplacé Taffarel. Neymar lors de la rencontre du 15 Juin 2013 est le Brésilien le plus rapide à avoir inscrit un but, but inscrit d’une magnifique reprise de volée à la 3’ minute. Pas moins de cinquante-deux buteurs différents ont marqué face à ces nations asiatiques, les plus prolifiques sur une rencontre, Ronaldinho le 1 Août 1999 face à l’Arabie Saoudite et Neymar  le 11 Septembre 2012 lors du succès 8 à 0 face à la Chine, tous deux auteurs d’un triplé et d’un doublé (2012).

D’autres joueurs se sont également montrés prolifiques en ayant inscrit un ou plusieurs doublés, le premier Geovani (13/7/1989) et sur penalties, puis Zinho (1995), FCalvio Conceição (1997), Alex (1999), Rivaldo (2000), Ronaldo (2002 et 2006), Ricardo Oliveira (2005), Fred (2005), Juninho Pernambucano (2005) et Oscar 2012).

Quatre penalties ont été inscrits par le Brésil, Geovani 2 (1988), Ronaldo (1997), Ronaldinho (2002) et Adriano (2005). Sur les 52 joueurs Brésiliens qui ont marqués contre des équipes asiatiques, les plus prolifiques sont, Ronaldinho (8), Ronaldo (7) et Neymar (6). Trois joueurs ont marqués contre leur camp en faveur de la Seleção, Kojima (Japon), Mudhafar (Oman) et Liu Jianye (Chine).

 

Source : Sambafoot

Comments

comments

loading comments...
CONMEBOL

Voir d'Autres Sujets : CONMEBOL

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot