Brésil

Le Brésil face aux sélections africaines

Le Brésil face aux sélections africaines
k-foot

Une Seleção dominatrice dans ces rencontres

La Seleção s’apprête à affronter la Zambie demain en Chine et Sambafoot vous propose un bilan des confrontations entre la sélection brésilienne et les équipes du continent africain.

Durant plusieurs décennies, le football africain regorgeait de talents mais malgré cela les équipes nationales n’arrivaient pas à décoller et s’imposer face aux nations européennes ou sud-américaines, par  manque de structures, de compétences voir de corruption ou de détournement de fonds une spécialité camerounaise et surtout un manque de formation de jeunes pourtant capables de rivaliser avec leurs homologues européens et autres.

Aujourd’hui, tout cela a pu ainsi dire disparaitre et tant mieux pour ce football qui a tant à donner, grâce tout d’abord à un exode de joueurs partis en Europe et qui œuvrent beaucoup pour leur pays en finançant des centres d’entrainements, fournissant des équipements que les fédérations nationales ne peuvent faire et leur équipes nationales comme George Weah pour le Libéria, Didier Drogba en Côte d’Ivoire ou d’autres qui ont des attaches de sang à ce continent, Marcel Desailly au Ghana, etc…

Un football africain en complète mutation et qui à chaque Coupe du Monde, se révèlent et font souffrir des nations confirmées, la Tunisie avait tenue tête à l’Allemagne en faisant 0 à 0, l’Italie en 1982 face au Cameroun éliminé en n’ayant perdu aucun match, l’Algérie en 1982 avait battu l’Allemagne et avait été éliminé après un match arrangé entre allemands et autrichiens. Puis le Maroc première nation africaine à passer le stade éliminatoire ayant terminé à la première place devant excusez du peu, l’Angleterre, la Pologne et le Portugal, battu en huitième par l’Allemagne 1 à 0, les Lions Indomptables s’étaient imposés en match d’ouverture du Mondiale 1990, 1 à 0 face à l’Argentine de Maradona et avaient bien failli éliminer en quart de finale l’Angleterre. 1994, c’est la grosse équipe du Nigéria qui avait représenté avec honneur le continent africain, terminant première de son groupe, devançant entre autre l’Argentine, et il fallu que l’Italie futur finaliste dispute la prolongation pour venir à bout des Super Eagles.

En 2002 la première surprise est venue du Sénégal qui avait battu la France championne du monde en titre, les sénégalais qui s’étaient arrêtés au stade des quart de finale, battus par la Turquie. Les Blacks Stars du Ghana battus en huitième de finale par la Seleção. Ces mêmes Blacks Stars qui remettaient le couvert quatre plus tard en Afrique du Sud en atteignant cette fois-ci les quarts de finale, battus lors de la séance des tirs au but par l’Uruguay.

C’est dire tout le travail réalisé non seulement par les gouvernements, les fédérations, mais surtout au talent des joueurs qui n’entraient plus sur un terrain avec un complexe d’infériorité ou d’admiration pour l’adversaire, non tout cela avait enfin été mis au placard et le joueur africain pouvait enfin montrer toute l’étendue de son talent et tout cela conjugué, présentait des équipes qui tenaient têtes aux plus grandes nations du football.

Le Brésil largement dominateur

Au bilan comptable des affrontements entre le Brésil et les nations africaines, il n’y a pas photo quant au décompte finale, puisqu’après 31 rencontres, la Seleção affiche 30 victoires pour une seule défaite. Mais parfois les nations africaines ont donné du fil à retorde aux brésiliens, comme lors de la dernière rencontre face à l’Afrique du Sud qui ne s’était inclinée que par un but à zéro. C’est dire malgré tout les gros progrès enregistrés par le concert des nations africaines. Suivent l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Cameroun et le Ghana.

L’Egypte adversaire privilégiée

Des treize équipes africaines que le Brésil a affronté, l’Egypte est ce que l’on pourrait qualifier d’adversaire privilégié car pour quelque soit la nation et qui plus est une nation africaine, affronter le Brésil en amical ou en compétition officielle est un rêve, un honneur, le match que l’on ne peut oublier. Et les Pharaons ont eu le bonheur d’affronter à six reprises les Auriverde, la première rencontre s’était déroulée le 29 Avril 1960 au Caire sous les yeux du Président Nasser, mais ce jour là les Brésiliens n’avaient pas fait de cadeau et l’avaient emporté sur le score sans appel de 5 à 0. Quarentinha alors joueur du Botafogo-RJ avait inscrit un doublé dont le premier but brésilien face à une nation d’Afrique. Pour assister au premier but africain face à la Seleção, il aura fallu aux égyptiens attendre la seconde sortie de leurs protégés pour assister au but inscrit le 1 Mai 1960, par Nabil Batawi.

Le Zaïre premier adversaire en match officiel

C’est lors du mondial allemand de 1974, que le Brésil a affronté pour la première fois en compétition officielle une équipe africaine, et c’est le Zaïre du sombre Maréchal Mobutu a qui est revenu cet honneur. Une formation zaïroise dirigée par le yougoslave Blagoje Vidinic, des zaïrois battus 3 à 0 avec une ouverture du score par Jairzinho qui est donc le premier brésilien à avoir inscrit un but face à une sélection africaine en compétition officielle.

Unique défaite brésilienne

Comme tout record, un jour ou l’autre il tombe et c’est ce qu’a connu le Brésil en ce 19 Juin 2003 sur la pelouse maudite du Stade de France de Saint Denis en France lors de la rencontre comptant pour la Coupe des Confédérations, quand à la 82’ minute, Samuel Eto’o avait inscrit l’unique but de la rencontre entre le Brésil et le Cameroun.

Didier Drogba premier buteur africain en Coupe du Monde

Un autre monstre sacré du football africain et mondial s’est distingué, en la personne de Didier Drogba qui est à ce jour l’unique buteur africain à avoir inscrit un but en phase finale de Coupe du Monde, chose faite le 20 Juin 2010 sur la pelouse du Soccer City de Johannesbourg, lorsque l’attaquant ivoirien a battu à la 79’ minute Julio César.

Les buteurs en action

Au cours de ces 31 rencontres, le moins que l’on puisse dire c’est que les Brésiliens s’en sont donnés à cœur joie, d’engranger but sur but, pour arriver au soir du 7 Septembre 2012 lors de la dernière opposition face à l’Afrique du Sud victoire étriquée 1 à 0, avec un bilan impressionnant de 81 buts inscrits contre seulement treize de concédés. Deux joueurs se dégagent de ces 47 buteurs différents, Pelé et Marques qui tous deux ont réalisé l’exploit d’inscrire un triplé, le Roi Pelé en 1960 face à l’Egypte puis Marques ancien attaquant de Flamengo-Rj entré en cours de jeu.

D’autres Brésiliens se sont également signalés, tout d’abord Quarentinha (1960), auteur de deux doublés, puis Paulo César Lima, Denílson, Luis Fabiano, Kaká, Robinho, Ramires et Jonas, auteurs chacun d’un doublé. Sávio ancien madrilène et bordelais est le premier brésilien à avoir inscrit un but sur penalty, lors de la correction infligée par la Seleção 8 à 2 face au Ghana, à signaler dans la même rencontre qu’André Luiz ancien parisien avait lui aussi inscrit un but sur penalty. Hulk l’attaquant du Zenit St Petersburg en Russie est le dernier buteur brésilien. A qui le tour mardi prochain ?

 

Source : Sambafoot

Comments

comments

loading comments...
Brésil

Voir d'Autres Sujets : Brésil

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot