Ligue des Champions

Le Bayern refait le coup

Le Bayern refait le coup
k-foot

Müller jubile après son but, devant des joueurs d’Arsenal dépités.

Le Bayern Munich a pris une très sérieuse option sur la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions en s’imposant mercredi soir sur la pelouse d’Arsenal (2-0). Les Gunners, réduits à dix, ont cédé face à Toni Kroos et Thomas Müller.

Comme la saison dernière, Arsenal et le Bayern Munich se retrouvaient en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Et comme la saison dernière, ce sont les Allemands qui l’ont emporté au match aller, mercredi soir à l’Emirates Stadium (2-0). Les circonstances de cette défaite sont différentes pour les Gunners, mais la conséquence est la même: ils devront réaliser un exploit le 11 mars prochain, à l’Allianz Arena, pour rester en vie. En sont-ils capables ? Oui si l’on se souvient qu’en 2013, ils étaient passés tout près de la qualification. Mais ils devront, cette fois, faire sans Wojciech Szczesny, expulsé lors de ce premier acte et donc suspendu au retour.

Source : football.fr

Sans Olivier Giroud, laissé sur le banc par Arsène Wenger, mais avec un Yaya Sanogo entreprenant sur le front de l’attaque, les Londoniens ont pris le match par le bon bout en se créant plusieurs situations chaudes jusqu’à ce que Mesut Özil obtienne un penalty. Mais le stratège allemand, qui a voulu se faire justice lui-même, a complètement raté sa tentative, repoussée par Manuel Neuer (8e). Regrettable pour Arsenal, mais pas dramatique, d’autant que David Alaba a, lui aussi, manqué d’adresse dans cet exercice en trouvant le poteau (37e) après une sortie maladroite de Wojciech Szczesny sur Arjen Robben qui, donc, a valu un carton rouge au gardien polonais.

S’ils avaient alors sauvé l’essentiel en ne prenant pas de but, les Anglais n’ont ensuite plus jamais retrouvé, à dix, leur allant du début de rencontre. Et ce sont les Bavarois qui, peu à peu, se sont installés dans le camp adverse. A force d’y camper, ils ont fini par trouver l’ouverture grâce à Toni Kroos, auteur d’une splendide frappe enroulée dans la lucarne de Lukasz Fabianski (1-0, 54e). Vu le scénario, en rester là n’aurait pas été une mauvaise chose pour Arsenal, mais sa défense a de nouveau craqué en toute fin de partie, sur une tête de Thomas Müller (2-0, 84e). De quoi, a priori, donner aux champions d’Europe en titre une très confortable marge avant le second round.

Comments

comments

loading comments...
Ligue des Champions

Voir d'Autres Sujets : Ligue des Champions

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot