Ligue des Champions

L’ANGE GARDIEN !

L’ANGE GARDIEN !
k-foot

Si les Parisiens n’ont pas vécu une seconde remontada, c’est en grande partie grâce à leur gardien de but qui aura réussi à écœurer à lui seul la totalité de l’équipe Catalane au terme d’une prestation quasi parfaite. On se demande encore comment le Real a pu le filer à seulement 15 Millions d’euros au PSG au vu du rendement qu’il a depuis 2 ans, étant le meilleur gardien du PSG de l’ere Qataris et de très loin. Sûrement la recrue la plus intelligente des dernières années du Paris Saint Germain, quand il est là, c’est simple, c’est un autre PSG.

Après un match aller des plus aboutis et les erreurs du passées (remontada 6-1 contre Barcelone et 3-1 contre Man U), le PSG était prévenu que le match n’était pas plié et que ce second acte pouvait en surprendre plus d’un, même si beaucoup ne voyait pas cette équipe du Barca poser problème au PSG au vu de leur prestation au match aller soldé par une défaite des plus humiliantes à domicile 4-1.

Et pourtant, le trio Dembele, Griezmann, Messi va poser énormément de problème au Paris Saint Germain, trop même. Dès l’entame de match, les Parisiens vont se retrouver acculé sur leur but par des Blaugranas qui ont en tête leur exploit de 2017 (ils avaient remontés un score de 4-0 chez eux, remportant et éliminant les Parisiens d’un inoubliable 6-1), et qui savent que plus tôt ils ouvriront le score, plus ils auront une chance de tout d’abord mettre leur adversaire du soir dans le doute et se mettre à rêver de refaire un exploit.

Le seul joueur prêt du côté du Paris Saint Germain était Navas, l’ancien gardien du Réal Madrid a longtemps affronté en Liga cette équipe du Barca et sait qu’il devait avoir un niveau extraordinaire pour ne pas qu’une catastrophe se produise. Dès la 10eme minute, la première des nombreuses occasions va venir de la part de l’attaquant français Dembele que Navas va de la main gauche bien claquer. Ça sera d’ailleurs souvent le duel de cette première période que le gardien va à chaque fois remporter ou que le français va vendanger (s’il avait été plus concentré, il aurait pu en mettre 2 ou 3 en rien qu’en première période). Dest à la 28eme minute va se retrouver quasiment en position idéal pour ouvrir le score, problème Navas encore lui va repousser sa frappe hyper puissante sur la barre transversale.

Le PSG sur une de leur seul véritable incursion dans la surface adverse va se voir attribuer après que Lenglet ai marché involontairement sur le talon d’Icardi un penalty. Il aura fallu l’utilisation de la VAR pour que Monsieur Taylor désigne le point de penalty. Et Mbappe ne va pas manquer l’occasion d’ouvrir la marque dans cette affiche d’un contre pied parfait sur Ter Stegen et va permettre à son équipe de mener 1-0 après la 30eme minute. C’est un miracle tant l’attaque du PSG que ce soit Mbappe, Draxler, Icardi ou bien Verrati encore en 10 hier soir peinaient à trouver des brèches dans cette défense Catalane.
Mais voilà quand ça ne va pas ou que ça ne veut pas rentrer du côté du FC Barcelone, il y a un joueur dans leur effectif qui s’appelle Lionel Messi. Et ce joueur est unique. Premier tournant de la rencontre, à la 37eme minute, bien seul et pas attaqué du tout, il va déclencher des 30 mètres une frappe si soudaine et puissante qu’il ne va laisser aucune chance à Navas d’intervenir, elle est tellement parfaite qu’elle va se loger en pleine lucarne sous la barre. Ça fait 1-1 entre les deux formations et va redonner du baume au cœur aux Blaugranas.
Deuxième tournant du match, Kurzawa va en voulant dégager la balle frapper la jambe de Griezmann sous les yeux de l’arbitre. Résultat penalty et carton jaune pour le fautif. Sauf qu’hier soir, c’était le soir d’une seule personne, celui de Navas. Il va repousser des jambes le penalty de Messi et permettre aux siens de rentrer au vestiaire sur ce score de parité de 1-1, malgré un PSG en souffrance, ils auront grâce à leur gardien réussis à ne pas rentrer au vestiaire avec un score plus sévère contre eux.

La deuxième période sera moins animé que la première, d’une part parce que Pochettino a du bien les secouer à la mi-temps et a aussi dès le retour des vestiaires fait un changement avec l’entrée de Diallo à la place du fautif sur le penalty Kurzawa, et de l’autre côté des Blaugranas émoussés des efforts faites en première période pour essayer de faire douter les Parisiens et moins créatif pour se procurer des occasion dangereuse. Seul une tête de Busquets à la réception d’un corner repoussé encore par Navas d’une belle claquette à la 67eme aura mis le feu dans la défense parisienne. Comme l’impression qu’ils ne se sont finalement jamais remis du penalty raté par Messi en fin de première période.

Les Parisiens vont donc se qualifier avec ce score de 1-1 mais en laissant une image très négative. Autant sur le match aller ils avaient envoyé un message fort à toute l’Europe après leur prestation très forte collectivement, autant hier soir c’était le contraire, comme l’impression que le PSG est plus fort dos au mur comme ce fut le cas l’année dernière contre Dortmund et l’Atalanta que lorsqu’il faut juste finir le boulot. Attention de ne pas reproduire ce genre de prestation à l’avenir pour les Parisiens, sinon ça serait difficile d’aller au bout.

Comments

comments

loading comments...
Ligue des Champions

Voir d'Autres Sujets : Ligue des Champions

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot