Championnat Italie

La Roma ne s’arrête pas

La Roma ne s’arrête pas
k-foot

La Roma ne s’arrête pas

Gervinho a marqué son premier but avec la Roma, mercredi soir en Serie A. 

Cinq matches et cinq victoires pour l’AS Roma de Rudi Garcia, dont la première expulsion en Serie A n’a pas empêché son équipe de s’imposer mercredi, sur le terrain de la Sampdoria (0-2) et de profiter du nul surprise du Napoli face au promu Sassuolo (1-1)  pour conforter sa place de leader. La Juventus se sort d’un mauvais pas face au Chievo (1-2) quand l’AC Milan frise la correctionnelle à Bologne (3-3).

Non content de réussir des débuts fracassants à la tête de l’AS Roma, leader après 4 journées d’une Serie A qu’il découvre, Rudi Garcia ne s’en laisse pas conter et enregistre ce mercredi, à l’occasion de la 5e levée de ce championnat d’Italie et du déplacement de sa formation à Gênes, sur le terrain de la Sampdoria, la première expulsion de sa jeune carrière transalpine. A la 55e minute de jeu, et alors que les Romains continuaient de buter sur leurs adversaires (0-0), les protestations de Garcia depuis son banc lui auront fini par lui être fatales. Un baptême comme un autre pour l’ancien technicien lillois, dont l’expulsion a semblé libérer ses joueurs.

Faut-il y voir l’expression de la rébellion d’une équipe solidaire d’un coach, dont la cote est déjà au plus haut dans le vestiaire romain, toujours est-il que la Roma, malgré l’absence du technicien français sur le bord de touche, va savoir aller chercher sa cinquième victoire de rang (0-2) grâce à des buts de deux recrues de l’intersaison, l’ancien Marseillais Mehdi Benatia (65e) et l’ancien Lillois Gervinho (89e). Un succès d’autant plus précieux que dans le même temps, le Napoli calait dans son stade San Paolo.

Zaza stoppe Napoli

Un faux-pas surprise face à Sassuolo, le promu, qui trois jours plus tôt avait sombré devant l’Inter à domicile (0-7), mais capable de tenir la dragée haute à Hamsik et ses partenaires (1-1) pour arracher son premier point dans l’élite grâce à Simone Zaza (20e) – cela ne s’invente pas face au Napoli ! – répondant à l’ouverture du score de Blerim Dzemaili (15e). Et les joueurs de Rafael Benitez d’abandonner leurs premiers points, et avec la place de leader aux Romains de Garcia, pour voir revenir dans le même temps le champion en titre à leur hauteur.

Comme face à Vérone dimanche (2-1), la Juventus a souffert pour s’imposer sur le même score sur le terrain du Chievo (1-2). Antonio Conte a bien failli regretter son choix de ménager plusieurs titulaires sur le banc au coup d’envoi (Tevez, Lichtsteiner, Vidal) face à un adversaire pas loin de réussir le hold-up suite à l’ouverture du score du Français Cyril Théréau contre le cours du jeu et sur un mauvais dégagement de Gianluigi Buffon, mal inspiré sur ce match (28e). On retiendra que la Vieille Dame, sans céder à la panique, saura dès la reprise refaire son retard  par deux fois sur des initiatives de Paul Pogba. Le Français dézonait sur l’aile droite et ses deux centres faisaient mouche : le premier pour servir le toujours précieux Fabio Quagliarella (47e) et le second pour tromper Alessandro Bernardini buteur contre son camp (65e).

Une soirée au cours de laquelle l’AC Milan a frôlé la correctionnelle. Privés pour trois matches de leur attaquant Mario Balotelli, suspendu pour ses injures à l’encontre de l’arbitre lors de la défaite dimanche contre Naples (1-2), les Lombards, après avoir été menés de deux buts sur le terrain de Bologne, ont pu arracher le nul (3-3) grâce à deux buts tardifs de Robinho (89e) et Abate (90e). Mais les Rossoneri accusent déjà dix longueurs de retard sur la Roma au classement.

 

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Championnat Italie

Voir d'Autres Sujets : Championnat Italie

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot