Championnat Italie

La Juve tombe la Roma

La Juve tombe la Roma
k-foot

Les Turinois ont infligé à la Roma sa première défaite de la saison.

L’affiche entre la Juventus Turin et l’AS Rome a tourné à l’avantage de la Vieille Dame (3-0), ce dimanche, au Juventus Stadium, à l’occasion de la 18e journée de Serie A. Une large victoire, la dixième de suite, qui permet aux Turinois de faire le trou en tête du classement et de casser la dynamique de la Louve, battue pour la première fois de la saison.

La Vieille Dame se porte comme un charme, merci pour elle. La Juventus Turin a enchaîné dimanche, face à son plus proche poursuivant, l’AS Rome, une dixième victoire de suite (3-0), la 16e en 18 journées de Serie A, qui lui permet de prendre un peu plus ses aises en tête du classement, avec désormais huit longueurs d’avance sur son dauphin romain. Et la Juve d’avoir au passage mis un terme à la période d’invincibilité de la Louve, qui n’avait jusqu’alors connu aucun revers (12 victoires et cinq matches nuls) depuis le début des hostilités.

Il n’a fallu qu’un quart d’heure à la meilleure attaque de Serie A (39 buts avant le match) pour faire plier la meilleure défense, qui n’avait concédé que sept petits buts depuis le début de la saison. Et c’est Arturo Vidal, idéalement servi par Carlos Tevez dans la zone de vérité, qui s’est chargé de débloquer le tableau d’affichage (1-0, 16e) et de mettre sa formation sur de bons rails, signant au passage son huitième but de la saison. Une réalisation qui a donné des idées à Leonardo Bonucci, venu reprendre lancé un coup franc d’Andrea Pirlo en tout début de second acte (2-0, 49e), pour le but du break.

Un coup de massue pour les protégés de Rudi Garcia qui ont perdu pied par la suite, avec les expulsions de De Rossi (74e) et Castan (75e) rendus coupables d’un tacle trop appuyé pour le premier et d’une main volontaire dans la surface de réparation pour le second, synonyme de penalty transformé par Vucinic, l’un des remplaçants de luxe de la Juve sur la pelouse du Juventus Stadium (3-0, 77e). Si Francesco Totti, le capitaine emblématique de la Roma, reprochait à la Juve d’être trop souvent favorisée par l’arbitrage avant ce choc au sommet, cette fois, il ne pourra contester les décisions justifiées de M. Rizzoli.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Championnat Italie

Voir d'Autres Sujets : Championnat Italie

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot