Championnat Italie

La Juve s’en est sortie…

La Juve s’en est sortie…
k-foot

Face à la Samp’, Pogba a notamment marqué un but splendide.

La Juventus de Turin reste solide leader de Serie A. Samedi soir, dans le cadre de la 20e journée de championnat, les Bianconeri ont souffert face à la Sampdoria de Gênes, mais sont malgré tout parvenues à s’imposer (4-2) pour conserver huit longueurs d’avance en tête sur la Roma.

Depuis le début de l’année 2014, la Juventus de Turin a trouvé la bonne carburation offensive. En Serie A, l’AS Rome en avait pris trois, et Cagliari quatre, la Sampdoria de Gênes a elle aussi encaissé quatre pions samedi soir, face à la formation d’Antonio Conte, pour le compte de la 20e journée du championnat (4-2).

Quelques heures après le succès de l’AS Rome au détriment de Livourne, la Vieille Dame a donc répondu pour reprendre son avance en tête du classement. Mais que ce fut dur… Alors que les Piémontais ont globalement eu la mainmis sur les débats, ils ont énormément souffert dans le domaine défensif, rappelant aux tifosi les difficultés rencontrées essentiellement au cours de deux premiers mois de l’exercice en cours.

Au sein de l’arrière-garde, Antonio Conte décide au coup d’envoi de se passer des services de Leonardo Bonucci, envoyé sur le banc de touche au profit d’Angelo Ogbonna. L’absence de l’international transalpin a peut-être pesé, mais fort heureusement, dans la surface de réparation opposée, la Juve n’a rien perdu de sa force de percusion.

Pogba, une passe décisive et un but

Paul Pogba place Arturo Vidal sur orbite pour l’ouverture du score (1-0, 19e), et on pense alors que le tenant du titre parti pour une soirée tranquille. D’autant que cinq minutes plus tard, Fernando Llorente corse l’addition (2-0, 24e). Mais la fragilité défensive turinoise est symbolisée quelques minutes plus tard par un csc d’Andrea Barzagli (2-1, 38e), rapidement effacé par un penalty transformé par Arturo Vidal (3-1, 41e).

Tant et si bien que la Juve rentre aux vestiaires avec un sentiment de toute puissance qu’elle paye durant les vingt premières minutes du second acte. La Samp’ se montre bien plus incisive, décidée à venir tester cette défense piémontaise aux abois. Manolo Gabiaddini redonne espoir aux visiteurs (3-2, 70e). Mais Paul Pogba se charge d’éteindre la flamme d’une frappe limpide (4-2, 78e) qui met fin à la course poursuite menée par les troupes de Sinisa Mihajlovic.

L’essentiel est donc assuré pour les Bianconeri, qui ont réussi à produire beaucoup de jeu malgré l’absence d’Andrea Pirlo, resté sur le banc de touche. Le vétéran italien a sans doute été préservé, car mardi soir se profile un choc sur les terres de la Roma en quart de finale de la Coupe d’Italie.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...

Voir d'Autres Sujets : Championnat Italie

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot