Tournois

La Coupe du monde version Platini

La Coupe du monde version Platini
k-foot

Dans la course à la présidence de la Fifa en 2015, Michel Platini, interrogé dans le Times, a proposé une Coupe du monde 2018 avec 40 participants. Comme Sepp Blatter, le patron de l’UEFA veut plus de sélections africaines et asiatiques, mais ne veut pas toucher au quota européen.

Nouveau retour de fond de court signé Michel Platini devant Sepp Blatter. Alors que le président de la Fifa a réclamé davantage de sélections africaines et asiatiques pour les prochaines éditions de la Coupe du monde, son homologue de l’UEFA, interrogé dans les colonnes du Times, a carrément proposé une compétition en Russie, en 2018, avec 40 équipes. Le projet semble sérieux, mais il est surtout une manière de s’affirmer de manière mondiale pour l’ancien meneur de jeu de l’équipe de France, qui brigue la tête de l’instance internationale en 2015.

« Le football est en train de changer. Nous avons 209 associations, alors pourquoi limiter ? Faisons plus gens heureux !« , affirme ainsi « Platoche ». Ce dernier a présenté son Mondial élargi. « Je suis totalement d’accord avec Sepp Blatter, nous avons besoin de plus d’équipes africaines et asiatiques. Mais plutôt que d’enlever des équipes européennes, nous devrions aller jusqu’à 40 équipes. On pourrait ajouter deux africaines, deux asiatiques, deux américaines, une d’Océanie et une européenne« , détaille-t-il ainsi. En tant qu’actuel président de l’UEFA, il aurait été stupide de demander moins de nations du Vieux Continent (13) à la Coupe du monde…

Quel format de compétition ?

S’il accède à la présidence de la Fifa, Michel Platini n’aura que quelques mois pour définir le format de la compétition en 2018, puisqu’il faut mettre en place des qualifications adéquates. En même temps, la CAF ne perdrait pas de temps pour organiser des éliminatoires avec deux tickets supplémentaires, alors qu’il suffira de supprimer les barrages inter-confédérations qui touchent l’AFC, l’OFC, la Concacaf et la Conmebol. Enfin, en Europe, on peut imaginer, dans le système utilisé pour accéder au Brésil, un strapontin pour le meilleur 2e et rassembler les autres en barrages (le Danemark, pire 2e, a été écarté, pour rappel).

Durant la compétition, une solution toute simple verrait une sélection supplémentaire dans chacun des 8 groupes, pour 2 « vainqueurs » et donc autant de qualifiés pour les huitièmes de finale. Les équipes ne joueront donc qu’une rencontre supplémentaire. Pour arriver à un top 16, réunir les équipes dans 10 poules de 4, avec les premiers qualifiés avec les 6 meilleurs 2e, serait trop risqué pour l’équité, comme lors des vielles Coupes du monde. Enfin, l’idée de Platini pourrait aboutir à une compétition plus longue, avec deux phases de groupes, par exemple une première avec 10 poules de 4, puis un second tour avec 4 groupes de 5 permettant d’aboutir à des quarts de finale. Soit 10 matches pour les finalistes, contre 7 actuellement.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Tournois

Voir d'Autres Sujets : Tournois

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot