France

La colère de Montanier

La colère de Montanier
k-foot

Philippe Montanier a du souci à se faire.

Alors qu’il semblait tenir la victoire face à Montpellier, samedi dans le cadre de la 25e journée de Ligue 1, Rennes a finalement craqué dans les arrêts de jeu pour concéder le match nul (2-2). Une égalisation qui a provoqué la colère de Philippe Montanier, notamment envers ses remplaçants…

Avec une seule victoire sur les huit derniers matches de Ligue 1, Rennes aurait bien eu besoin de prendre trois points, samedi à domicile, face à Montpellier. Tout portait d’ailleurs à croire que les Bretons allaient réussir à les empocher, quand Toivonen a marqué son deuxième but, pour reprendre les rênes de la rencontre (2-1, 65e). Sauf que les Rennais ont craqué, à la dernière seconde du temps réglementaire, et ont laissé Camara égaliser (2-2, 90e). De quoi provoquer la colère de Philippe Montanier.

« Cela fait vraiment mal, quand on fait tous ces efforts, qu’on tient la victoire en main, de la laisser échapper, a-t-il lancé en conférence de presse. On peut être en colère et frustrés, mais c’est comme ça. Il y a des choses positives mais le négatif prime. On a des occasions, une barre, un poteau, on peut faire le break, mais avec un but d’écart on est jamais à l’abri d’un retour de l’adversaire, d’un manque de pugnacité. » Une colère froide qui aurait pu être bien plus être bien plus importante si Camara n’avait pas buté sur Costil, trois minutes plus tard (93e).

Au final, il reste un point qui ne satisfait pas l’ancien coach de la Real Sociedad, qui a notamment pointé du doigt les remplaçants ; Oliveira, entré à la 85e, en tête.« Il ne nous pas beaucoup aidés. Les entrants ne nous ont pas amené un plus sur le plan défensif. On avait les moyens de garder la victoire car les efforts n’étaient pas difficiles à faire. C’est difficile de dribbler cinq joueurs et de marquer en pleine lucarne. Mais s’arracher pour défendre son terrain, ce n’est pas ce qu’il y a de plus difficile, a-t-il regretté, avant de conclure. Il faut qu’on persévère, insister et gommer ces imperfections. Il faut qu’on arrive à tenir un résultat. » Dès la semaine prochaine lors du derby à Nantes ?

Source : sports.fr

Comments

comments

loading comments...
France

Voir d'Autres Sujets : France

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot