UEFA

Hommages à Eusebio

Hommages à Eusebio
k-foot

La mémoire d’Eusebio est saluée par le monde du football ce dimanche après l’annonce de son décès. L’émotion est immense au Portugal.

« Le Portugal est en deuil« . Dans un communiqué, la fédération portugaise de football donne la mesure de l’émotion qui règne dans le pays après l’annonce ce dimanche matin du décès d’Eusebio. L’ancien attaquant s’est éteint à l’âge de 71 ans.

« C’est l’une des grandes figures du Portugal. Nous savons tous ce qu’il a pu représenter pour le football, et particulièrement pour le football portugais, a commenté José Mourinho, interrogé par la télévision RTP. Je ne dirais pas qu’il a été une source d’inspiration pour moi, mais c’était une référence importante dans sa vision du football, dans ses valeurs, ses principes, ses émotions et cela même après la fin de sa carrière. Il laisse un grand videla mort de la panthère noire laisse un grand vide, mais je préfère le voir comme immortel. Eusebio était d’une génération complètement différente, et si l’on essayait de faire un parallèle avec le football d’aujourd’hui, il serait au niveau des plus grands footballeurs .Aujourd’hui, s’il avait 20 ou 30 ans, il serait étincelant« , a jugé l’entraîneur de Chelsea.

Son ancien joueur au Real Madrid, Cristiano Ronaldo s’est exprimé sur Twitter. « CR7 » a atteint cette année le cap de 47 buts en sélection pour rejoindre Pedro Miguel Pauleta. Eusebio avait longtemps détenu ce record avec 41 buts inscrits en 64 sélections.

Voir l'image sur Twitter

Joaquim Chissano, ancien président du Mozambique (1986-2005) après l’indépendance du pays en 1975, salue la mémoire de celui qui était né dans le pays en 1942. Le Mozambique était alors une colonie portugaise. « C’est avec beaucoup de regret que j’ai reçu ces nouvelles. J’ai perdu un ami. Quand nous étions jeunes, nous avons joué ensemble, joué au football ensemble. Il faisait presque partie de la famille. Le football portugais a perdu l’un de ses points de repère. Le football reliait le Mozambique et le Portugal. Eusebio était une fierté pour le peuple du Mozambique. Grâce au sport, Eusebio a été l’un des ambassadeurs du Mozambique. Son œuvre restera« , a souligné Chissano à la RTP.

Antonio Simoes, ancien coéquipier au Benfica, a évoqué les liens qui le liait à Eusebio. « C’était un compagnon, un ami, un joueur exceptionnel, aux qualités humaines rares. Le pays a perdu une référence extraordinaire et j’ai perdu mon ami, un frère. Ces derniers temps il était affaibli, il allait vers ses 72 ans, mais je n’étais pas préparé à ça. Sa santé a chuté de façon spectaculaire au cours des deux ou trois dernières années.« 

Son club de toujours ou presque (Eusebio a fini sa carrière aux Etats-Unis avant de tenter un ultime retour à Beira-Mar à 35 ans), le SC Benfica, lui rend hommage toute la journée sur sa chaîne de télévision. « Aujourd’hui n’est pas un bon jour. C’est un jour de souffrance. On ne peut presque pas parler, sa mort me choque car je m’identifiais beaucoup à lui« , a commenté Mario Wilson sur l’antenne de Benfica TV. L’ancien entraîneur des Aigles est né comme Eusebio au Mozambique. L’ami et biographe de « la panthère noire », Joao Malheiro, a également donné son ressenti. « Il y avait tellement de complicité avec lui. J’ai eu d’énormes repas, j’ai voyagé partout dans le monde avec lui, se souvient-il. Le dernier souvenir que j’ai de lui montre son caractère: il m’a appelé il y a deux jours car il voulait organiser un déjeuner avec Artur Jorge, son ancien coéquipier, qui a perdu récemment une de ses filles. Il voulait le consoler.« 

Rival du Benfica dans les années 1960, le Real Madrid a également publié un communiqué. Le Real Madrid a publié un communiqué ce dimanche après le décès d’Eusebio survenu à l’âge de 71 ans. « Le Real Madrid pleure le décès de l’un des plus grands joueurs de tous les temps« , explique le club madrilène. Eusebio avait notamment remporté la Coupe des club champions en 1962, battant les Merengue menés par Puskas en finale (5-3). « Le club adresse ses condoléances à sa famille et amis, à Benfica et au football portugais en général ». L’ancienne gloire madrilène Alfredo Di Stefano salue celui qu’il voit comme « le plus grand de tous les temps ».

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
UEFA

Voir d'Autres Sujets : UEFA

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot