Ballon d'OR

Fifa Ballon d’OR- Liste des entraîneurs de l’année 2013

Fifa Ballon d’OR- Liste des entraîneurs de l’année 2013
k-foot

Carlo ANCELOTTI ITAITA

Carlo ANCELOTTI

Carlo Ancelotti a pris place sur les bancs de touche les plus chauds d’Europe, de la Juventus au Real Madrid en passant l’AC Milan, Chelsea et le Paris Saint-Germain, et a eu sous ses ordres quelques uns des plus gros caractères de la planète footbal, comme Zlatan Ibrahimovic, Gennaro Gattuso, John Terry ou Cristiano Ronaldo. Et pourtant, jamais l’ancien international italien ne s’est séparé de son calme et sa sérénité pour tirer le meilleur des stars qui composaient ses effectifs. Dernière preuve en date en 2013, où il a amené la constellation d’étoiles du PSG au titre de champion de France, avant de prendre en main celle du Real pour tenter de la conduire au même endroit en 2014.
Rafael BENITEZ ESPESP

Rafael BENITEZ

Même s’il ne faisait pas l’unanimité auprès des supporters, Rafael Benítez a conduit Chelsea au sacre dans l’UEFA Europa League et à la troisième place de la Premier League 2012/13, synonyme de qualification des Blues pour l’édition 2013/14 de la compétition reine du football de clubs européen. En mai dernier, le technicien espagnol s’est engagé avec Naples, où il a parfaitement réussi son début de mandat. Avec quatre victoires consécutives, il égale le deuxième meilleur début de saison du club. Cerise sur le gâteau, son équipe est allée s’imposer à San Siro face à l’AC Milan, chose qu’elle n’avait pas faite depuis 27 ans.
Antonio CONTE ITAITA

Antonio CONTE

On dit parfois qu’une équipe est à l’image de son entraîneur. Cela se vérifie avec la Juventus de Turin depuis qu’Antonio Conte en a pris les rênes en 2011, après avoir fait ses armes dans des équipes et des divisions inférieures. Gagneur dans l’âme et pas maladroit balle au pied, l’ancien milieu de terrain international de la Vieille Dame a forgé une équipe qui lui ressemble, où l’esprit combatif est aussi important que le beau jeu. Deux ingrédients principaux qui ont permis à Conte de remporter en 2013 un deuxième Scudetto et une deuxième Supercoupe nationale consécutifs.
DEL BOSQUE Vicente ESPESP

DEL BOSQUE Vicente

Après avoir été élu l’Entraîneur de l’année 2012, Vicente del Bosque a poursuivi son excellent travail à la tête de la Roja, même s’il n’est pas parvenu à se retirer une épine du pied. Malgré une entrée en scène impériale face à l’Uruguay, l’Espagne a subi une défaite sans appel face à la Seleçao en finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013. Suite à ce faux pas, l’ancien entraîneur du Real Madrid a élevé son niveau d’exigence, ce qui a permis à l’Espagne de terminer à la première place du groupe le plus restreint des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, devant la France. Les Espagnols pourront ainsi défendre leur bien au Brésil.
Alex FERGUSON SCOSCO

Alex FERGUSON

Après 26 années et d’innombrables trophées remportés avec Manchester United, Sir Alex Ferguson a conclu sa carrière d’entraîneur à Old Trafford de la plus belle des façons, en gagnant une ultime Premier League, avec 11 points d’avance sur le grand rival Manchester City, le 13ème et dernier titre de champion remporté par l’Écossais. Le 8 mai 2013, tout juste 16 jours après avoir décroché une nouvelle couronne en Angleterre, Ferguson a annoncé sa retraite, mais est resté au club en tant que directeur et ambassadeur. Ferguson a remporté 49 trophées comme entraîneur, ce qui fait de lui le technicien britannique le plus titré de l’histoire.
 Jupp HEYNCKESGERGER

Jupp HEYNCKES

L’année 2013 a permis à Jupp Heynckes d’entrer dans l’histoire. L’ancien international allemand a collectionné les trophées tout au long de sa carrière, mais l’exploit accompli avec le Bayern Munich restera dans les annales. Heynckes est en effet le premier entraîneur à avoir réussi le triplé à la tête d’une équipe allemande. Six journées avant la fin de la saison 2012/13, les Munichois étaient déjà assurés de remporter la Bundesliga. En mai, ils ont triomphé en finale de la Ligue des champions de l‘UEFA, avant de terminer l’année en beauté en s’offrant la Coupe d’Allemagne. Au début de la saison, Pep Guardiola a pris le relais de Heynckes sur le banc du Bayern.
 Jürgen KLOPPGERGER

Jürgen KLOPP

Depuis sa prise de fonction en 2008, Jürgen Klopp a réussi à ramener le Borussia Dortmund sur le devant de la scène européenne. Grâce à lui, le BVB enflamme les tribunes avec la rapidité de ses combinaisons de jeu et son pressing offensif. Après le doublé championnat et coupe d’Allemagne en 2012, l’entraîneur de 46 ans a confirmé en 2013 qu’il fallait compter avec les Schwarzgelben. À l’échelle nationale, le Dortmund a terminé deuxième du championnat ; au niveau international, il a atteint la finale de la Ligue des champions de l’UEFA, avant de s’incliner 2:1 face au Bayern Munich. Véritable génie tactique, Klopp est un entraîneur qui s’identifie totalement à son club et jouit d’une grande popularité auprès des supporters, qui apprécient son franc-parler.
 Jose MOURINHOPORPOR

Jose MOURINHO

Le premier semestre 2013 n’a pas été parfait pour l’entraîneur portugais. À la tête du Real Madrid, il a vu le titre de champion d’Espagne lui échapper au profit de Barcelone. Il a aussi a perdu la finale de la Coupe du Roi face au voisin de l’Atlético de Madrid, suite à quoi il a quitté la capitale espagnole pour rejoindre un club qui lui avait procuré du bonheur : Chelsea. Accueilli à bras ouverts par des fans pour qui il est toujours resté le Special One pour avoir gagné les éditions 2004/05 et 2005/06 du championnat d’Angleterre après plus d’un demi-siècle sans titre pour les Blues, le Portugais est toujours en course pour le titre dans la Premier League 2013/14 ainsi qu’en Ligue des champions de l’UEFA.
 Luiz Felipe SCOLARI BRABRA

Luiz Felipe SCOLARI

Quand le Brésil, à un an et demi de la Coupe du Monde de la FIFA™, alignait des résultats en dents de scie, la décision de changer d’entraîneur ne pouvait pas être prise à la légère. En faisant appel à un sélectionneur qui a déjà été champion du monde avec la Seleção, on diminuait sérieusement les risques. Avec Felipão, le Brésil a retrouvé son football grâce à un jeu solide, fluide et efficace, récompensé par le sacre dans la dernière Coupe des Confédérations de la FIFA après une victoire 3:0, en finale contre l’Espagne. Avec Felipão, le Brésil a retrouvé la confiance ; ses supporteurs aussi.
 Arsene WENGERFRAFRA

Arsene WENGER

Même dans la tourmente, Arsène Wenger reste fidèle à ses principes et à sa philosophie de jeu collectif tourné vers l’offensive. Parfois critiqué – même dans son propre camp – lors de la saison 2012/13 et au début de la suivante pour un manque de résultats et d’ambitions, l’entraîneur français a répondu en qualifiant les Gunners pour une nouvelle Ligue des champions de l’UEFA et en réalisant un début d’exercice presque parfait, tant sur la scène anglaise qu’européenne. Comme souvent, Wenger a regardé ses concurrents dépenser des fortunes à l’intersaison pendant que lui mettait sur pied une équipe jeune et joueuse encore destinée à jouer les premiers rôles. Seule différence, il a montré qu’il était lui aussi capable de mettre la main au portefeuille pour attirer des stars à l’Emirates Stadium. L’arrivée de Mesut Özil pourrait être la meilleure arme pour que Wenger renoue avec les trophées.
Source : Fifa.com

Comments

comments

loading comments...
Ballon d'OR

Voir d'Autres Sujets : Ballon d'OR

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot