Allemagne

Dortmund chavire

Dortmund chavire
k-foot

Leverkusen, en battant Dortmund, est désormais seul à la 2e place du classement.

Deux semaines après sa lourde défaite face au Bayern (0-3), le Borussia Dortmund a encore cédé au Signal-Iduna Park face au dauphin des Bavarois, le Bayer Leverkusen (0-1),  lors de la 15e journée de Bundesliga. Le BvB, miné par les blessures, a sans doute déjà abdiqué dans la course au titre.

Le contraste est saisissant. Quelques heures après la nouvelle démonstration du Bayern Munich à Brême (0-7), le Borussia Dortmund a une nouvelle fois cédé sur sa pelouse dans le match des dauphins, face au Bayer Leverkusen (0-1). Comme une réminiscence du dernier affrontement entre les deux finalistes de la dernière Ligue des champions, il y a deux semaines, qui avait vu le Bayern venir s’amuser au Signal-Iduna Park (0-3)

Pas du tout certain de voir les huitièmes de finale de la Ligue des champions, le BvB est également à la peine dans son championnat. Mais comment ne pas évoquer l’incroyable série de blessures qui décime l’effectif de Jürgen Klopp, obligé de composer avec les moyens du bord, en sortant par exemple du chômage le vétéran Manuel Friedrich. Et le plus inquiétant, c’est que l’hécatombe n’est pas terminée. Aux absences de longue date de titulaires comme Gundogan, Subotic, Hummels et Schmelzer, se sont ajoutées celles de Sven Bender, qui a dû être conduit à l’hôpital, et de Nuri Sahin, qui a été remplacé par un revenant, Lukasz Piszczek.

Dix points de retard sur le Bayern

Quant à Marco Reus, touché aux ischios-jambiers, il a débuté la rencontre sur le banc. Mais Jürgen Klopp n’a eu d’autre choix que le faire entrer en jeu, devant l’impuissance de son équipe à mettre en danger une solide et réaliste équipe de Leverkusen, qui a inscrit le seul but de la rencontre en première période grâce à sa révélation sud-coréenne, Heung-Min Son, sur une perte de balle de Friedrich (18e).

Il a fallu l’expulsion de l’ancien Montpelliérain Emir Spahic, pour une intervention des deux pieds sur Lewandowski (80e) pour voir Dortmund se procurer de réelles occasions. Mais Lewandowski (85e) et Reus (90e +2) ont trouvé les gants de Leno sur leur chemin, et c’est bien Leverkusen qui reste le plus proche poursuivant du Bayern. Le Borussia, de son côté, pointe à dix longueurs du leader. Et vit une période bien compliquée.

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Allemagne

Voir d'Autres Sujets : Allemagne

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot