Championnat Espagne

Diego Costa, l’indispensable insupportable

Diego Costa, l’indispensable insupportable
k-foot

Diego Costa a fait très mal à Valence…

Pour Diego Costa, chaque échange avec les joueurs adverses ressemble souvent à un sketch. Exceptionnel buteur, qui a porté son total à 17 réalisations face à Valence, le Brésilien naturalisé espagnol aime aussi asticoter en permanence ses adversaires et l’a encore prouvé dimanche soir. S’il n’a (malheureusement ?) pas réédité ce geste qui avait fait sa légende dans le derby madrilène la saison dernière, lorsqu’il avait innové en crachant dans son gant avant de lancer le visqueux projectile sur Sergio Ramos (qui, il est vrai, l’avait bien cherché), Diego Costa a encore dévoilé quelques unes de ses facettes un peu moins glorieuses à Vicente Calderon.

A l’issue d’une première période soporifique, il est ainsi allé demander des comptes à Daniel Parejo, tête contre tête, récoltant un nouveau carton jaune, comme le Valencian. En permanence à la limite, on l’a ensuite vu aller chercher des crosses à d’autres joueurs adverses, comme Jérémy Mathieu, qui n’a pas cédé à la provocation. Mais il a encore montré pourquoi Brésiliens et Espagnols se l’arrachent en vue du Mondial 2014 – lui qui avait dû déclarer forfait le mois dernier pour sa première convocation avec la Roja – en faisant basculer le sort du match presque à lui tout seul.

Tremble, Ronaldo !

Servi sur l’aile gauche à plus de quarante mètres du but adverse, il a d’abord réalisé un raid solitaire, se jouant de Victor Ruiz avant de tromper son compatriote Diego Alves du gauche (1-0, 59e). Spectateur quelques minutes plus tard sur le deuxième but signé Raul Garcia (2-0, 63e), il a ensuite, au contact avec Mathieu, obtenu un premier penalty arrêté par Diego Alves, qui ne s’est pas privé de le chambrer (74e). Il ne s’est en revanche pas raté après avoir réussi à décrocher un nouveau coup de pied de réparation, cette fois pour une faute d’Antonio Barragan, qu’il a transformé en force (3-0, 81e).

De quoi rejoindre Cristiano Ronaldo au classement du Pichichi avec désormais 17 buts au compteur, et permettre aux hommes de Diego Simeone de revenir à égalité avec le Barça en tête de la Liga, avec le même nombre de points et la même différence de buts mais un total de réalisations moindre (44 contre 43). Un club catalan que les Madrilènes, battus une seule fois depuis le début de saison, accueilleront le 12 janvier prochain, pour un duel au sommet déjà très attendu.

Comments

comments

loading comments...
Championnat Espagne

Voir d'Autres Sujets : Championnat Espagne

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot