France

Crispations à l’OM

Crispations à l’OM
k-foot
Le management d’Elie Baup ne fait pas que des heureux. (Reuters)
MARSEILLE 

La défaite face au PSG et l’aveu d’impuissance qui en a découlé ont laissé des traces à Marseille. Malgré la trêve internationale et à quelques jours d’un déplacement chez le voisin niçois, le vestiaire olympien s’interroge de plus en plus sur les choix d’Elie Baup.

Marseille a beau pointer à la 4e place de la Ligue 1, à égalité de points avec Lille qui n’est sur le podium qu’à la faveur d’une meilleure différence de buts, le moral n’est pas au beau fixe au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus. La faute au nouveau revers concédé face au PSG (1-2), le quatrième depuis le début de saison face à un cador. Balayé en Ligue des Champions quelques jours auparavant du côté de Dortmund (3-0, les Provencaux s’étaient déjà inclinés au Vélodrome face à Monaco en Ligue 1 et à Arsenal sur la scène européenne.

De quoi faire dire à Mathieu Valbuena au sortir du Clasico: « A chaque fois, on dit  ‘il ne manque pas grand chose’, mais on perd, on n’est pas une grande équipe. On s’est reposé sur nos lauriers, et le PSG,  sur une demi-occasion, eux ils marquent. » Un aveu de faiblesse qui pointait du doigt également les difficultés de l’OM à marquer. Alors qu’André-Pierre Gignac, certes 3 buts en L1 depuis le début de saison, avait déjà rappelé ses limites face à Arsenal, c’est peu dire que Jordan Ayew n’a pas profité de la blessure de l’ancien Toulousain pour pouvoir prétendre à mieux qu’un rôle de doublure. A tel point que son départ, régulièrement évoqué lors des périodes de mercato, sera vraisemblablement à nouveau d’actualité en janvier prochain.

Trop peu de turnover

Saber Khalifa espère d’ailleurs voir son temps de jeu augmenter. C’est tout du moins ce que l’international algérien a expliqué sur le site de la Fifa. « Pour moi, l’essentiel, c’est de jouer pour progresser. (…) Je ne regrette pas mon choix et j’espère devenir titulaire. J’ai juste besoin de temps de jeu. » a ainsi avancé l’ancien Haut-Savoyard.  Encore faudrait-il qu’Elie Baup accepte enfin de faire régulièrement tourner son effectif. Certaines recrues se lassent en effet de n’avoir pas voix au chapitre et d’anciens cadres de l’équipe aspirent à un peu plus de considération.

Car si Florian Thauvin a pu bénéficier de la blessure de Dimitri Payet pour débuter deux rencontres de L1 malgré une préparation estivale des plus tronquées, Mario Lemina, arraché à Lorient lors du dernier jour du mercato, reste cantonné au banc. Mêmes situations pour Souleymane Diawara depuis sa petite blessure à la cuisse face à Monaco ou Benoît Cheyrou avec l’émergence de Giannelli Imbula à la récupération. De quoi nourrir certaines rancoeurs dans le vestiaire olympien.

Pour un ancien dirigeant interrogé par La Provence dans son édition du jour, Elie Baup chercherait ainsi à se protéger. « Il a vécu un traumatisme lors de son éviction à Bordeaux. Pour se protéger, il choisit six ou sept joueurs et les titularise quoi qu’il se passe. » explique-t-il. Quitte à se mettre le reste du vestiaire à dos ?

 

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
France

Voir d'Autres Sujets : France

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot