Coupe du Monde 2014

Coupe du monde : Blatter admet l’erreur du Qatar, et évoque les pressions de la France et de l’Allemagne…

Coupe du monde : Blatter admet l’erreur du Qatar, et évoque les pressions de la France et de l’Allemagne…
k-foot

Le président de la FIFA Sepp Blatter a reconnu pour la première fois publiquement que l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar était une erreur. Le patron du football mondial estime que deux pays ont notamment grandement participé à ce choix : la France et l’Allemagne.

Coupe du monde : Blatter admet l'erreur du Qatar, et évoque les pressions de la France et de l'Allemagne...

La Coupe du monde 2022 se déroulera au Qatar

Le Qatar est de plus en plus présent dans le football ces dernières années. Histoire de marquer un peu plus sa réussite dans le monde du ballon rond, le pays a même obtenu l’organisation du Mondial 2022. Une attribution controversée avec notamment des soupçons de corruption, mais également des doutes concernant le déroulement de la compétition dans un pays où les températures peuvent atteindre les 50 degrés en été…

Alors que la FIFA a laissé entendre que cette Coupe du monde pourrait se dérouler en hiver, provoquant un chamboulement des calendriers, Sepp Blatter a reconnu que le choix du Qatar n’était finalement pas une bonne chose. «Bien sûr que c’était une erreur ! Mais vous savez, on commet beaucoup d’erreurs dans la vie. Le rapport technique du Qatar indiquait bien que les températures en été sont bien trop élevées» , a indiqué le patron de la FIFA à la chaîne suisse RTS.

Des pression de la France et de l’Allemagne

Alors pourquoi ce choix ? Blatter fait état de pression politique de la France et de l’Allemagne. «C’était une poussée politique, aussi bien en France qu’en Allemagne. De grandes maisons françaises et allemandes travaillent au Qatar» , a-t-il expliqué. Il a notamment évoqué un repas organisé à l’Elysée par Nicolas Sarkozy avec la présence de l’émir du Qatar et Michel Platini. «On n’imagine pas le président suisse faire cela» , a-t-il lâché.

Des déclarations qui tombent quelques jours après l’annonce de Blatter sur sa présentation pour un cinquième mandat à la tête de la FIFA. Il n’envisage d’ailleurs pas de se retrouver face à Platini. «Il était mon poulain et c’est lui qui m’a poussé à me présenter à la tête de la FIFA en 1998. Il faut lui demander s’il veut réellement prendre ma place, mais je ne pense pas qu’il veuille réellement « tuer le père »» , a déclaré Blatter. Des propos sans doute pas anodins alors que l’ancien international français annoncera sa décision pendant ou après le Mondial au Brésil…

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Coupe du Monde 2014

Voir d'Autres Sujets : Coupe du Monde 2014

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot