Angleterre

City dresse United

City dresse United
k-foot
Le derby de Manchester a été remporté par Yaya Touré et City. (Reuters)
Le choc a tourné à la correction… Dimanche après-midi, à l’Etihad Stadium, Manchester City a réalisé un match plein face à Manchester United pour le compte de la 5e journée de Premier League. Les hommes de Manuel Pellegrini, guidés par un Samir Nasri de gala, ont infligé une sévère défaite à leurs rivaux (4-1) et intègrent le podium.

C’était presque trop facile… Dimanche après-midi, devant son public aux anges, Manchester City a surclassé Manchester United (4-1) pour le compte de la 5e journée de Premier League. Evidemment, cette affiche n’est en rien décisive pour la suite des événements, mais elle permet au moins d’en savoir un peu plus sur ces deux prétendants au titre de l’autre côté de la Manche.

Et force est de constater que les Red Devils font devoir beaucoup travailler pour espérer conserver leur couronne. Depuis sa prise de pouvoirs, David Moyes n’a clairement pas réussi à faire oublier l’incontournable et désormais retraité Sir Alex Ferguson, loin de là. Après une campagne de recrutement amorphe, les résultats ne sont pas à la hauteur, et cette correction subie sur la pelouse du rival va nécessiter une réaction rapide.

Van Persie forfait de dernière minute

Peut-être les visiteurs ont-ils été touchés par le forfait de dernière minute de Robin van Persie, en délicatesse avec ses adducteurs et remplacé au pied levé par Danny Welbeck dans le onze de départ. Mais qu’importe qui est en face, City prend la rencontre par bon bout et rapidement, le terrible buteur qu’est Sergio Agüero fait parler la poudre, sur un bon service d’Aleksandr Kolarov depuis la gauche (1-0, 16e).

Appelé une nouvelle fois à jouer les pompiers de service dans le couloir droit, Chris Smalling se prépare à passer des moments difficiles face au Serbe et au Français Samir Nasri, titularisé par Manuel Pellegrini et omniprésent sur la pelouse dimanche. Alvaro Negredo, préféré à Edin Dzeko, pèse aussi de tout son poids sur l’arrière-garde adverse, articulée autour de Rio Ferdinand et Nemanja Vidic.

Les deux vétérans, qui représentaient il y a quelques années une sérieuse garantie, ont encore montré leurs limites. Negredo ne se pose pas de question et dévie un corner de Samir Nasri vers Yaya Touré au second poteau pour le but du break (2-0, 45e+1). La messe est dite, mais City continue d’insister durant le second acte.

Sergio Agüero (3-0, 47e), puis Samir Nasri (4-0, 50e), récompensé de son match de tout premier plan pour être élu homme du match, corsent l’addition avant que l’intensité des débats ne retombe peu à peu.  Dans les derniers instants, Manuel Pellegrini, qui a lui déjà fait oublier son prédécesseur, Roberto Mancini, se contente de faire tourner son effectif mais assiste, grimaçant, au but pour l’honneur signé Wayne Rooney en fin de match (4-1, 87e).

Combatif mais trop seul ce dimanche, l’international anglais s’offre là un somptueux coup franc direct pour devenir le joueur de Premier League le plus prolifique de l’histoire du derby de Manchester. Une bien maigre consolation pour l’intéressé, qui constate au coup de sifflet final que United compte désormais trois longueurs de retard sur un rival qui revient lui à deux unités des leaders londoniens, Arsenal et Tottenham.

 

Source : football.fr

Comments

comments

loading comments...
Angleterre

Voir d'Autres Sujets : Angleterre

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot