Brésil

Brésil-Zambie : Une grande première

Brésil-Zambie : Une grande première
k-foot

Lucas titulaire pour cette rencontre?

La Seleção affrontera pour la première fois de son histoire la sélection de Zambie à 13h00, heure française à Pékin.

Après son succès 2 à 0 face à la Corée du Sud, la Seleção s’est envolée pour la Chine où mardi elle affrontera à Pékin, la Zambie, soixante et onzième nation du dernier classement FIFA. Cette rencontre entre ces formations sera la première de l’histoire. Une rencontre ou il est inutile de dire que la Seleção partira plus que favori, mais attention trop de confiance n’est pas un gage de sérénité et de supériorité, les Zambiens qui se régalent d’avance d’avoir l’infime honneur d’affronter le quintuple champion du monde, va tout mettre en œuvre pour ne pas prendre un carton et opposer une belle résistance à toute la pléiade de grands joueurs qui regorge dans cette Seleção invaincue depuis trois rencontres.

La Zambie championne d’Afrique

La Zambie n’est pas l’une des grandes nations du continent, mais a connu son heure de gloire lors de la CAN 2012 où elle a remportée le titre en ayant tenu tête à la Côte d’Ivoire 0 à 0 au terme du temps réglementaire et de la prolongation et s’était montrée plus adroite dans la séance des tirs au but remportée 8 à 7. A noter que c’était tout de même la troisième finale de CAN disputée par les Chipolopolos après les éditions de 1974 et 1994.

La Zambie endeuillé

Alors que les Chipolopolos se rendaient au Sénégal pour y disputer un match qualificatif à la Coupe du Monde 1994, l’avion de la délégation s’est écrasé au large du Gabon. Au lendemain de cette tragédie c’est Kalusha Bwalya qui aurait dû être lui aussi dans cet avion mais retenu par le PSV Eindhoven il ne pu être présent, c’est donc à lui que fût confié la difficile mission de continuer de jouer les éliminatoires, mais la tache était beaucoup trop dure et la Zambie fût éliminée.

Kalusha Bwalya le joueur emblématique

L’attaquant Kalusha Bwalya est le zambien le plus connu de l’histoire du football de son pays et en dehors de ses frontières, en effet lors des Jeux Olympiques de Séoul en 1988. La Zambie affrontait en match de poule l’Italie pour sa seconde sortie, et l’incroyable arriva, l’Italie était balayée sur le score impensable avant le coup d’envoi de quatre à zéro !!!! Le héros de cette victoire historique fût Kalusha Bwalya ce dernier  avait inscrit un triplé. Mais le rêve zambien fût stoppé en quart de finale lorsqu’à son tour, la Zambie fût corrigée sur le même score par l’Allemagne.

L’exode de certains cadres

Comme toujours, le football africain est pillé de ces meilleurs éléments, qui ne tardent pas à venir en Europe, où malheureusement peu de joueurs y auront réussi une grande carrière. Bien que peu côté sur la scène internationale, la Zambie d’aujourd’hui compte quelques expatriés dans ses rangs, deux joueurs qui évoluent en Premier League, Stophira Sunzu à Reading et Emmanuel Mayuka à Southampton, Emmanuel Mbola au FC Porto, Jacob Mulenga au FC Utrecht et Chisamba Lungu en Russie dans le club de seconde division de l’Ural Sverdlovsk Oblast, des joueurs qui apportent une autre vision du football à ceux qui évoluent dans les différents championnats ceux en Afrique, Afrique du Sud et Congo, aux Emirats Arabes Unis et en Chine.

Un maigre bilan international

Au bilan comptable des dix dernières sorties des Chipolopolos, le bilan est bien maigre, avec seulement quatre victoire la dernière remportée en Juillet dernier 2 à 0 face au Zimbabwe, cinq nuls  dont la dernière face aux Bafana Bafana 0 à 0 en Juillet lors d’une rencontre amicale. Une défaite enregistrée en Septembre dans le cadre d’une rencontre éliminatoire de Coupe du Monde face au Ghana vainqueur 2 à 1.

La Zambie face à l’Amsud

Dans l’historique des confrontations entre la Zambie et l’Amérique du Sud, on ne trouve trace que d’une rencontre face au Chili le 25 Octobre 2010 en amical, rencontre remportée par la Roja sur le score de 3 à 0 avec un dernier inscrit par Valdivia meneur de jeu de Palmeiras-SP.

Cette rencontre s’annonce à priori comme une rencontre plus que largement à la portée de la Seleção, Neymar devrait encore régaler les milliers de spectateurs qui prendront place dans les travées du stade Olympique de Pékin, mais attention car une autre chose est sûr, c’est que la Zambie ne se présentera pas en victime expiatoire au moment de foulée cette pelouse et jouera ce qui sera pour tout un football, un peuple une rencontre qui restera à jamais gravée dans les mémoires zambiennes.

 

Source : Sambafoot

Comments

comments

loading comments...
Brésil

Voir d'Autres Sujets : Brésil

Suivez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter

Copyright © 2015 K-Foot

Contact K-Foot